mardi 11 décembre 2007

La France dort

photo de Dino, artwork by Poch, Montpellier mai 2007
N'y a-t-il que les illuminés qui sont encore éveillés? Ceux qui vous chopent le bras dans la rue et vous soufflent que Jésus est encore vivant, que si je lui demande de m'aimer, il me rendra ma liberté, que d'autres avant moi étaient perdus et exploités par la société, mais ont trouvé la grâce auprès de Dieu. Cette femme de l'Eglise Evangélique, une secte reconnue comme telle, me glisse un prospectus dans la main sur lequel on peut lire "soif de liberté". Il y a aussi parfois les témoins de Geovah qui essayent de vous convaincre en vous donnant un exemplaire de leur magazine "Réveillez-vous". Seraient-ils visionnaires ces illuminés?
Car ils refusent la société qu'on leur sert, l'asservissement à la télévision et à la consommation à outrance, alors même que le pouvoir d'achat ne décolle pas et que les crédits fleurissent (cetelem and co, bande de bâtards). La France dort et ne rêve qu'à une chose: elle se regarde le nombril et adopte l'attitude du chacun pour soi. Elle rêve de plus d'emploi, d'une économie prospère, d'une couverture sociale universelle et solidaire, d'une retraite confortable et pas à 70 ans si possible, d'un gros 4X4 et de voyages exotiques. Pourtant, cette même France a élu un type qui se moque royalement de tout ce qu'elle souhaite. Réveillez-vous bordel! Et ouvrez les yeux sur la dérive qu'est en train de prendre le pays. Avide, hargneux, méprisant, hautain, ce type à la tête de l'Etat n'en a rien à faire de vos rêves et de vos lendemains. La France se regarde le nombril et ce que l'on entend pendant les grèves ce ne sont que des gens se plaindre d'avoir pris un métro bondé. Mais qu'est-ce que cela représente comparé à une vie de labeur acharné pour crever un an après avoir pris sa retraite à 75 ans? Défendez vos acquis sociaux! On se fout de notre gueule, on nous endort et on nous monte les uns contre les autres. Les CRS sont envoyés pour un oui pour un non. On règle les conflits par l'usage de la violence, on ne dialogue plus. Pourquoi? Parce que la France est incapable de parler, trop occupée à regarder TF1 et France2. Regarder ces chaînes c'est une chose, en analyser le contenu, comparer avec d'autres sources d'informations, c'en est une autre.
La France dort et sort dans la rue dans un sursaut, pour mieux se taire le lendemain. Si la rue allait au bout de ses convictions, pourquoi alors Sarkozy a-t-il été élu? Ces mêmes personnes qui l'ont élu réalisent qu'elles vont devoir travailler le dimanche en étant payées comme un jour de semaine. Ces étudiants qui l'ont élu ne veulent pas de ses lois de réforme. Et là ça coince. Mais ce n'est pas au gouvernement que l'opinion s'en prend, ce sont aux cheminots qui font grève, c'est de leur faute si tout va mal. Les cheminots, ou les fonctionnaires, ou autres. Pourtant on n'entendra aucune grogne sur les salaires des ministres ou des députés, qui ne remplissent que peu souvent l'hémicycle de l'Assemblée. Ils sont pourtant payés pour y être, tous les jours. Il n'y a qu'un pêcheur en colère qui a le cran de dénoncer l'augmentation de l'argent de poche du président. Le reste de la France dort. Le réveil n'en sera que plus douloureux.