jeudi 12 novembre 2009

Le look de coco





   



J'ai choisi ces photos d'Angela Boatwright car je trouve que les modèles ont un vrai look et pourtant il sont aux antipodes l'un de l'autre: le premier modèle, c'est Solange Knowles, la soeur de Beyoncé qui a choisi de renoncer à la crinière de feu et elle a bien fait, elle fait beaucoup moins r'n'b bitch ainsi. Le second modèle, c'est un enfant mexicain, un kid issu d'un milieu défavorisé (comme elle dit Fadela) qui a autant voire plus de style que Jay-z. Le budget ne fait pas le look.


Bon, je ne voulais pas mettre comme titre "t'as le look coco", car même s'il collerait parfaitement au sujet, quelqu'un l'a déjà fait. Normal c'est aussi facile et tentant que de faire des blagues charcutières concernant la sortie du film "Saw 6".
Le sujet du jour c'est ce livre, Le Dictionnaire du Look écrit par Géraldine de Margerie et illustré par les photographies d'Olivier Marty. Je ne mâcherai pas mes mots: ce livre est génial! C'est la première fois qu'un dictionnaire me fait autant rire.


Je vous raconte l'histoire: l'autre soir, je mangeais chez IMOË (délicieux resto d'Erik et Ophélie) et j'ai vu chez mes voisins de table un livre qui circulait: le dictionnaire du look. J'ai d'abord pensé: encore un truc tendance qui ne fait que survoler son sujet. Puis je suis quand même aller voir sur le web ce que je trouvais: pas grand chose. Prise de curiosité et sentant là un bon cru, je suis quand même allée l'acheter et je vous assure que je ne suis pas déçue.


Et voilà le topo: après avoir rencontré des tas de tribus, l'auteur a été forcée de sélectionner des looks majoritaires, même si ce n'est pas exhaustif. Mais alors, les morceaux sont choisis. La baby pouffe, la marie chantal, le punk à chien, la lolita, l'electro rock côtoient la gouine à mèche, le bobo, le bling bling, le teuffeur et le hippie chic. Bon, les détracteurs diront sans doute que ce n'est que de la caricature. Il n'empêche il y a beaucoup de vrai dans ce dico.


Extraits:
Le look "jah-jah":
Dernier survivant de la culture hippie, militant mou et altermondialiste notoire, cet être souriant aux yeux rougis par le reggae arpente les rues de la ville les dreads au vent, prenant soin de ne pas se prendre les pieds dans son pantalon bouffant. (...)
Sociotype: Généralement issu de la classe moyenne, le jah-jah est très porté sur les études. A ses yeux, c'est par la connaissance que ce monde malade trouvera son salut. Il n'est pas de fac de France qui n'abrite en son sein un de ces nids à dreads et à bindis. Le jah-jah y suit des cours de philosophie, de sociologie, d'anthropologie, de psychologie et d'ethnologie quand il n'étudie pas les lettres modernes ou la médiation culturelle option cracheur de feu.


L'auteur vise juste et n'a pas peur des mots. C'est ce que j'ai aimé, cette espèce de franchise pleine d'humour, de tendresse (si, si) et parfois teintée d'ironie. J'ai fait le test à la fin pour savoir dans quelle case on me met, ben je n'ai pas réussi à savoir, j'avais d'un peu toutes les cases. Suis-je encore en train de me chercher vestimentairement parlant? Ou est-ce que ça veut dire que ma crise d'adolescence est finie?